Radiateur à eau chaude : quelle température ?

Le radiateur est l’organe utilisé par le système de chauffage pour diffuser la chaleur dans une pièce. Pour un radiateur à eau, la chaleur émise dépend de la température de l’eau qui provient de la chaudière. Connaitre la température d’un radiateur eau chaude.

## Température d’un radiateur à eau chaude

température radiateur eau chaude

La température d’un radiateur à eau chaude est définie par la température de l’eau qu’il transporte. En moyenne, cette température varie de 45 à 90 °C. En termes de température, on distingue deux types de radiateurs : le radiateur à eau chaude haute température et le radiateur à eau chaude basse température.

### Fonctionnement d’un radiateur à eau chaude Qu’il soit à haute ou basse température, le principe de fonctionnement d’un radiateur à eau chaude est toujours le même. Généralement couplé avec une chaudière ou une pompe à chaleur, le radiateur à eau chaude diffuse la chaleur apportée par le fluide caloporteur. Pour l’ installation de ce type d’équipement, il est nécessaire de créer un circuit hydraulique double qui transportera le liquide chauffé vers le radiateur et ramènera l’eau refroidie vers le générateur.

### Caractéristique d’un radiateur à eau chaude Le radiateur à eau chaude se caractérise essentiellement par sa surface d’émission de chaleur, la température d’alimentation et le débit de circulation du liquide. Ainsi, plus la température d’alimentation est élevée plus la chaleur émise est importante. De ce fait, un radiateur alimenté à 90 ° produit plus de chaleur qu’un autre alimenté à 50 °. Avant de choisir le radiateur, il est donc essentiel de déterminer les besoins du logement afin d’éviter la surchauffe ou l’insuffisance de chauffage.

## Radiateur à eau chaude haute température Comme son nom l’indique, le radiateur à eau chaude haute température se caractérise par une température élevée. Également appelé radiateur conventionnel, il est surtout adapté aux bâtiments anciens dont l’isolation est moins performante.

### Avantages du radiateur à eau chaude haute température Dans ce type d’installation, l’eau circule à une température comprise entre 70 et 90°C. Bénéficiant d’un prix réduit et produisant une chaleur assez élevée, le radiateur haute température est idéal pour les larges surfaces. De plus, il présente une inertie plus longue (une montée de chaleur rapide et un stockage longue durée après arrêt du système).

### Inconvénients du radiateur à eau chaude haute température Malgré les avantages thermiques qu’il procure, le radiateur traditionnel présente quelques faiblesses. Son principal inconvénient réside dans sa consommation énergétique. En effet, il est largement plus énergivore que le radiateur à basse température. Cette consommation élevée s’explique par les besoins calorifiques relatifs au chauffage de l’eau. Les risques de surchauffe sont plus importants pour ce type de dispositif du fait de la forte température diffusée. Le radiateur à haute température est généralement couplé avec une chaudière traditionnelle, c'est-à-dire à haute température. S’il est associé à un générateur basse température, il menace d’altérer la performance de celui-ci.

## Radiateur à eau chaude basse température Bien qu’il soit semblable au modèle à haute température, le radiateur à eau chaude basse température se caractérise par une température plus douce. Il fonctionne avec une température maximale de 50 °C. Cet appareil nouvelle génération est créé dans le but de réduire la consommation énergétique. En comparaison avec le radiateur traditionnel, les modèles à basse température consomment 30 % moins d’électricité pour le même niveau de confort thermique. Comme dit plus haut, le principal avantage du radiateur à basse température est l’économie d’énergie qu’il assure. Ainsi, il est idéal pour obtenir une chaleur plus uniforme dans un habitat, et ce, avec moins de courant d’air. Pouvant être associé à un système de chauffage solaire, il constitue une solution écologique pour chauffer une maison. Toutefois, ce type d’installation ne fonctionne qu’avec des générateurs à basse température. Il est également plus encombrant, car pour combler l’écart thermique, il doit augmenter la surface de chauffe. De plus, ce dispositif n’est adapté qu’aux logements ayant une bonne isolation. Compte tenu du prix élevé du radiateur à basse température, le changement du dispositif de chauffage en système à basse température est un investissement assez lourd. En effet, pour profiter d’une bonne efficacité énergétique, il est nécessaire de remplacer l’intégralité des radiateurs. Il est néanmoins important de souligner que l’achat d’un radiateur basse température est allégé par des aides et subventions relatives à la transition énergétique. À titre d’exemple, on peut mentionner la réduction de la TVA sur le prix du matériel. Ainsi, pour l’acquisition de cet équipement, vous bénéficierez d’un taux de TVA à 5 % au lieu de 20 %.

## Des matériaux aux propriétés thermiques variées Le type de matériau impacte grandement sur la qualité d’échange de chaleur. Pour obtenir le confort thermique adapté à vos besoins, il est donc nécessaire d’y faire particulièrement attention. Il s’agit notamment de choisir un matériau qui diffuse efficacement la chaleur et qui dispose d’une bonne capacité de stockage d’énergie thermique. Sur le marché, trois types de matériaux composent les radiateurs commercialisés : * La fonte * L’aluminium * L’acier

Chacun de ces matériaux présente ses avantages et ses inconvénients. Ce tableau comparatif vous les présente afin de vous guider.

| Matériau | avantages | inconvénients | prix | |-----------------|------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------|-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------|--------------------------------------------------------------------| | Fonte | Très bonne inertie et forte capacité de stockage de la température (montée de température lente, mais diffusion de chaleur prolongée après extinction de la chaudière). Bonne résistance et longue durée de vie. | Lourd, Volumineux, Encombrant et difficile à installer Coût élevé | De 300 à 900 euros | | Aluminium | Inertie moyenne Montée de température rapide et diffusion prolongée. Léger et malléable idéal pour un design personnalisé. | Risque de corrosion. Nécessite une bonne isolation. | Compris entre 100 et 500 euros | | Acier | Large gamme de coloris, formes, dimensions… Prix réduit | Faible inertie : temps de chauffe court et refroidissement rapide. Ne convient qu’aux maisons bien isolées. | À partir de 30 euros, mais peu monter jusqu’à 1 500 euros. |

## Puissance nécessaire pour le radiateur L’efficacité thermique d’un radiateur repose également sur sa puissance. Pour jouir d’un bon confort thermique dans votre intérieur, choisissez une puissance adaptée à votre logement. Il est à noter que cette puissance est déterminée par le volume à chauffer et la qualité d’isolation. * Pour une habitation normée RT 2005 (bien isolé), la puissance nécessaire est de 100W par m² soit 0.04 kW/m3. Ainsi, pour une habitation de 30 m² ou 45 m3, le radiateur à eau chaude doit avoir une puissance de 3 kW. * Pour une habitation plus moderne, c'est-à-dire de type RT 2012, les besoins sont moins importants. Une puissance de 60 W/m² suffit.

## Augmenter le rendement du système de chauffage tout en réduisant sa consommation

température radiateur eau chaude2

La performance d’un système de chauffage repose essentiellement sur l’état général des équipements qui le constituent. Il s’agit notamment de la chaudière et du radiateur. Un entretien régulier de ces appareils permet de ce fait de profiter d’un confort optimal et d’une bonne répartition de la chaleur dans le logement. Concernant la chaudière, il est nécessaire de la dépoussiérer régulièrement pour qu’elle ne s’encrasse pas et perde en efficacité. Il est également important de noter que le remplacement de cet appareil de chauffage est généralement requis tous les 15 ans environ. Il est aussi conseillé de purger le radiateur à chaque début de saison de chauffe pour éliminer les poches d’air qui peuvent l’encombrer. La surchauffe est une source de gaspillage d’énergie. Afin d’éviter ce problème, il est essentiel d’utiliser un thermostat. Ce dispositif vous permettra de réguler et de programmer la production de chaleur tout en diminuant la consommation électrique de votre dispositif. Outre les améliorations techniques des équipements actuels, un perfectionnement de l’isolation de votre domicile vous permet également de réduire vos besoins en chauffage et de limiter les déperditions d’énergie. Il est donc nécessaire de faire évaluer la qualité de l’isolation de votre maison et d’y apporter quelques améliorations si nécessaire. À savoir que la rénovation du système d’isolation donne accès à de multiples aides de financement venant de l’État. Pour en savoir plus sur les aides et subventions pour la rénovation thermique, informez-vous ici