Purin d'ortie

Faire son propre purin d’ortie

Afin d’économiser quelques euros (à 10€ le litre … ça peut vite grimper!), je vais vous expliquer aujourd’hui comment faire son propre purin d’ortie.

Pourquoi faire du purin d’ortie ?

Le mélange d’eau et d’ortie, après macération est appelé purin d’ortie. Ce mélange a des qualités uniques pour booster la croissance de nos petites mais aussi repousser un grand nombre de nuisibles (dont les pucerons par exemple).

Le purin d’ortie est peu utilisé en traitement curatif contre les maladies par contre, il est très utilisé et a prouvé son efficacité en traitement préventif grâce à sa capacité à renforcer les défenses des plantes.

Comment utiliser le purin d’ortie ?

Le purin d’ortie peut être utilisé de différentes manières :

  • En engrais liquide lors de l’arrosage
  • En répulsif par pulvérisations
  • En désherbant

Pour chacune de ces utilisations, il faut toujours garder en tête des proportions grossières à appliquer. Il vous faudra, bien évidemment, affiner ces proportions en fonctions de vos paramètres propres (état de la plante, du sol, conditions climatiques …).

Voici une idée des proportions à adopter :

  • pour l’engrais liquide : dilution à 10-20%
  • pour la pulvérisation : dilution à 5-10%
  • pour de désherbage … pur :)

Comment faire son purin d’ortie ?

Le nécessaire

Ce dont vous aurez besoin :

  • des gants
  • un sac cabas
  • un sécateur
  • un sceau (voir 2…)
  • un tissu pour filtrer
  • un joli spot d’orties pour ramasser soigneusement 1Kg d’orties  😉
  • des bouteilles vides / bidon / jerrican

La recette du purin d’ortie

Prenez vos tiges d’orties, plongez les dans un sceau avec de l’eau en respectant … (à vue d’oeil hien ;p) la proportion d’1kg d’orties pour 10l d’eau puis laissez reposer.

Votre mélange va fermenter pendant quelques temps (en fonction de la température), avant de vous donner votre purin d’ortie.

Pensez à le remuer tous les 2/3 jours et regardez si il y a des bulles.

  • Oui ? Patientez…
  • Non ? C’est prêt !
Le purin d'ortie prêt à être filtré

Le purin d’ortie prêt à être filtré

Il ne vous reste plus qu’à filtrer votre mélange :

Filtration du purin d'ortie

Filtration du purin d’ortie

Pour cela il me faut un sceau en plastique et un vieux tissu que j’utilise comme filtre. Sur la photo, j’ai utilisé un drap … c’est trop fin… il faut vraiment beaucoup de temps pour filtrer le contenu d’un sceau ;p par contre le résultat est top ! Attention donc à utiliser un tissu à trame plutôt large (mais pas trop quand même hein!) si vous ne voulez pas passer votre après midi à filtrer 😉

Une fois le purin d’ortie filtré, jetez les restes dans votre compost (ça va lui donner un bon coup de boost).

Comment stocker et conserver son purin d’ortie ?

Stockez le résultat dans une bouteille / un jerrican aux dimensions adaptées (afin qu’il y ait le moins d’air possible en contact avec le purin) bien à l’abri de la lumière.

Votre purin pourra, ainsi stocké, se conserver plusieurs mois … voire quelques années.

Vous pouvez maintenant utiliser le purin comme bon vous chante et encore une fois, attention à ne pas avoir la main trop lourde, sinon le purin se transforme en désherbant! 

Pour ma part, j’utilise le purin en engrais liquide/pulvérisation tous les 10 jours environ et je fais tremper les racines dans un mélange à 10-15% lors du rempotage.

Astuce bonus pour la réalisation de votre purin d’ortie

Si vous êtes pressé … procédez comme pour le compost : hachez les orties :) Si vous en avez beaucoup : sortez le broyeur à végétaux :p

BILAN

70-100€ d’économisé :p et maintenant vous savez comment faire/utiliser votre propre purin d’ortie.

Une question ? Un précision à apporter ? Un commentaire ? A vos comm’ !

4 réflexions au sujet de « Faire son propre purin d’ortie »

    1. Bast' Auteur de l’article

      Le temps de macération ne change pas en fonction des usages. Ce qui va changer c’est la dilution que tu vas appliquer.
      Pour utiliser ton purin en tant que désherbant, il faut utiliser le purin sans le diluer.

      A bientôt j’espère !

      Bast’

      Répondre
  1. benvari

    « L’interdiction de fournir, par quelque moyen que ce soit, les recettes pour confectionner des produits naturels non-homologués, le simple fait d’en parler, peut être assortie d’une peine 2 ans de prison et 75000 euros d’amende. »

    Humhum… à voir je crois que ça a été aboli il y a peu.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">